OUTILS COMPLEMENTAIRES DE COACHING

La Théorie U & le Presencing

L'Intelligence Collective en action


Selon Otto Scharmer [1], l'augmentation récente de la popularité des pratiques de pleine conscience est un développement positif qui est en train de remodeler les pratiques professionnelles dans l'éducation, la santé, et le leadership, entre autres. Dans presque tous les cas cependant, la puissance de la pleine conscience est appliquée à l'entretien de l'individu, avec comme hypothèse sous-jacente qu'une fois la masse critique de praticiens individuels atteinte, ceux-ci finiront par changer et transformer l'ensemble du système. Ce point de vue reflète, selon Sharmer, une naïveté dans le mouvement actuel de la pleine conscience, puisqu'il tend à ignorer les dynamiques structurelles collectives d'un changement social profond.

Ainsi, devenir conscient de la façon dont notre expérience, moment après moment, est façonnée par les relations sociales auxquelles nous participons, ne suffit pas. Selon Pór [2], le défi et l'opportunité des méditants socialement engagés sont non seulement d'expérimenter notre monde social en pleine conscience, mais aussi de l'aider à évoluer au-delà des limitations imposées par notre système socio-économique dépassé. Aucun de nous ne peut le faire seul ; pour ce faire, nous devons mobiliser et intensifier notre intelligence collective. L'intelligence collective est une capacité émergente de groupes sociaux (de toute taille), qui leur permet d'évoluer vers une harmonie et une complexité d'ordre supérieur. Finalement, du point de vue des champs sociaux, la question essentielle est : comment pouvons-nous appliquer la puissance de la pleine conscience non seulement à l'entretien de l'individu, mais aussi à la transformation du collectif, c'est-à-dire au changement évolutif de champs sociaux ?

Apprendre à partir du futur alors qu’il émerge


Le monde actuel n'est pas au meilleur de sa forme. Des problèmes majeurs, des crises, tant au niveau écologique que social et sociétal, sont visibles dans le monde entier. Or, ce sont nous, humains, qui "créons collectivement des résultats dont personne ne veut" : c'est ce qu'exprime Otto Scharmer dans son livre "Leading from the Emerging Future" ("Mener à partir du Futur Emergent" [3]). Nous créons ce monde avec nos pensées, et nos actions qui en découlent, comme le montrent des études dans différents domaines scientifiques, et comme l'expérimentent ceux qui ont une pratique méditative. Ce sont nos pensées qui créent collectivement ces résultats que personne ne veut. Si nous voulons transformer le monde dans lequel nous vivons, nous devons transformer nos pensées.

C'est ce qu'expérimente Otto Scharmer, avec des groupes et des organisations de différentes natures, gràce aux principes et outils de la Théorie U et de Presencing qu'il a développés [4]. Associant les mots présence (presence) et ressentir (sensing), Sharmer propose le terme de "presencing", que l'on pourrait traduire par "ressentir en pleine conscience". Presencing signifie sentir/percevoir/pressentir et actualiser/réaliser la possibilité future la plus élevée pour quelqu'un, agir à partir de la présence de ce qui veut émerger. Alors que la plupart des méthodologies d’apprentissage centrent leur attention sur l’apprentissage à partir du passé, la Théorie U propose de comprendre et de pratiquer un autre cycle d’apprentissage : apprendre à partir du futur alors qu’il émerge. Ainsi, au lieu de rappliquer les vieilles méthodes qui donnent toujours les mêmes résultats - et qui ont conduit notre monde là où il en est aujourd'hui -, ce chercheur propose de "Mener à partir d'un Futur Emergent" au moyen de la pratique de "Presencing", afin de réaliser un changement depuis une conscience d'"ego-système" qui fait attention au bien-être de soi-même, vers une conscience d'"éco-système" qui fait attention au bien-être de l'ensemble, y compris soi-même.

Selon la Théorie U, il n’est pas suffisant de créer du changement au niveau des symptômes et des structures. C’est plus profond que le changement doit être réalisé, au niveau de nos pensées, et en se connectant à nos sources plus profondes de créativité et de Soi. Pour ce faire, la théorie U propose de répondre aux défis actuels de notre société par le développement de l’intelligence collective. La lettre U symbolise les trois mouvements principaux de ce processus de créativité [4] :
  • la branche descendante du U représente l'aspect co-ressentir, désignant la capacité à voir autrement,à percevoir en profondeur la réalité par l’intermédiaire des sens, pour ne faire qu’un avec la situation.
  • le bas du U représente l’état d’attention intensifiée - de pleine conscience - qui permet de déplacer le centre intérieur à partir duquel l’individu fonctionne et de développer la co-présence. Cet état de présence intensifiée (presencing) permet de commencer à agir à partir d’un champ de possibilités futures que l’on peut sentir émerger. Cet état requiert l’acceptation et le non-jugement qui entraîne une ouverture bienveillante sur la réalité ;
  • la branche ascendante du U représente la co-création, capacité à créer collectivement, qui pourra se développer grâce au presencing.
Sources


[1] Scharmer C. O. (2015). The Blind Spot: Uncovering the Grammar of the Social Field
[2] Pór G. (2014), From right mindfulness to collective Intelligence to collective sentience: signposts to the Later stages of our evolutionary journey, Spanda Journal, pp. 39-49.
[3] Scharmer C. O., KauferLeading K. (2013). From the Emerging Future: From Ego-System to Eco-System Economies, Berrett-Koehler.
[4] Scharmer C. O. (2009). Theory U: Learning from the Future as It Emerges, Berrett-Koehler.
Site web d'Otto Scharmer : Presencing Institute