PEPITES

Apprendre à se mettre debout

Vous ne savez pas ce que vous faites quand vous marchez. Vous ne savez pas comment vous avez appris à vous mettre debout. Vous avez appris en tendant les mains avec force et, accidentellement, vous avez découvert que vous pouviez ainsi faire tenir votre poids sur les pieds. C'était une chose terriblement compliquée, parce que vos genoux se dérobaient – et, lorsque vos genoux tenaient bon, c'était vos hanches qui se dérobaient. Alors vous avez croisé les pieds. Et vous ne pouviez toujours pas vous mettre debout, parce qu'à la fois vos genoux et vos hanches se dérobaient. Vous aviez les pieds croisés – et vous avez vite appris à les écarter pour avoir une assise stable – et vous vous êtes soulevé et vous avez dû alors apprendre à garder les genoux raides – un par un, et dès que vous avez su, il a fallu apprendre à vous concentrer pour garder les hanches raides. Et c'est alors que vous avez découvert qu'il fallait apprendre à vous concentrer pour garder en même temps les hanches et les genoux contractés et aussi les pieds largement écartés. Pour finir, vous avez pu vous dresser sur les pieds écartés en vous appuyant sur les mains.

Puis vint un apprentissage en trois étapes. Vous avez réparti votre poids sur une main et sur les deux pieds, cette main-ci ne supportant rien du tout (Erickson lève la main gauche). Franchement, c'est un sacré travail – réussir à apprendre à se dresser, hanches contractées, genoux contractés, pieds écartés, cette main (la main droite) poussant dur. Alors vous découvrez comment répartir votre équilibre corporel, en tournant la tête et le corps. Il faut maintenant apprendre à coordonner toutes les modifications de votre équilibre corporel quand vous bougez les mains, la tête, les épaules, le corps – et il faut apprendre tout ça à nouveau avec l'autre main. Puis vient la tâche terriblement difficile d'apprendre à garder les deux mains levées et à les bouger dans toutes les directions, tout en reposant sur les deux bases solides des pieds, bien écartés. Tout en gardant les hanches contractées – et les genoux contractés – et en prenant garde à contrôler à la fois les genoux, les hanches, le bras droit, le bras gauche et le corps. Et finalement, quand vous avez été suffisamment assuré, vous avez essayé sur un pied. Ça c'était du boulot !

Comment vous avez fait pour porter votre corps entier, hanches contractées, genoux contractés, tout en ressentant les mouvements des mains, de la tête et du corps ? Et puis pour poser un pied devant et modifier votre centre de gravité ! Vos genoux se sont pliés – et vous êtes tombé assis : Vous vous êtes relevé et vous avez recommencé. Enfin, vous avez appris à poser un pied devant l'autre et à faire un pas, et c'était bon. Vous avez recommencé – et c'était si bon. Puis le troisième pas – avec le même pied – et vous êtes tombé ! Ça vous a pris du temps pour alterner droite gauche, droite gauche, droite gauche. Maintenant vous pouvez balancer les bras, tourner la tête, regarder à gauche et à droite, et marcher sans jamais faire le moins du monde attention à vos genoux et à vos hanches.

"Ma voix t'accompagnera : Milton H. Erickson raconte"
Textes établis et commentés par Syndey Rosen